vercors-dog-trotteuse-road-trip.JPG

Découvrir le Vercors avec son chien

Trek et nuits en bivouac lors d'un séjour dans le Vercors

L’été 2018 fut riche en découverte pour June et moi.

C’est accompagné de trois de mes amies et de leurs chiens que nous avons pris la route, direction le sud de la France.

Notre mission ? Réaliser notre premier road-trip!

Dormir en tente, voyager ensemble, vivre l’aventure de cette manière : tout cela était nouveau pour toutes les trois.

Partageons cette incroyable expérience à travers ce carnet de voyage.

En bref

5 jours de marche

Pic Saint Michel

Pré du Four 

Villard de Lans

La Grande Moucherolle

randonnee-queyras-chien.png

Randonner avec son chien

 Sachez que les chiens sont autorisés dans le parc naturel régional du Vercors mais interdits dans la réserve naturelle des haut plateaux du Vercors.

Hébergement

Durant notre séjour dans le Vercors, nous avons dormi deux nuits en bivouac et une nuit en Airbnb.

paysages-vercors-dog-trotteuse.JPG

Jour 1 et 2 : Lans en Vercors

Ça y est, le grand jour est enfin arrivé! Trois d’entre nous dormions ensemble la veille du départ. Il nous tardait de vivre ce moment, celui qu’on attendait depuis des mois maintenant!

Tout était prêt : coffre de toit, valises, aménagements pour les chiens.

Ne vous méprenez pas, nous ne roulions pas dans un camping-car mais plutôt en 206 ! Autant vous dire qu’il nous a fallu beaucoup d’organisations afin d’optimiser l’espace dont nous avions besoin.

dog-trotteuse-vercors.JPG

Après 5h de route, nous arrivons à Lans-en-Vercors, petite région située proche de Grenoble. C’est ici que nous allons dormir en pleine nature pour la première fois.

Nos sacs sont lourds. Ils contiennent de la nourriture pour nous et nos chiens, nos tentes et autres éléments indispensables : 13kgs pour être exact.

Note importante : Afin de ne pas avoir à transporter des litres et des litres d’eau, nous avons opté pour l’utilisation d’une gourde filtrante. Cette dernière nous a été d’une grande utilité durant toute la durée de notre séjour.

Randonner au Pic Saint Michel avec son chien

Dénivelé : 900m

temps-randonnée-chien.png

Durée : 5h00

Parking : Des Barnets

Wahou, que c’est beau ! J’adore ces paysages de montagne. Un régal pour June et moi. Un peu moins pour les filles qui ne s’attendaient apparemment pas à autant de dénivelés !

​C’est après 15 kms de marche et les jambes lourdes que nous trouvons notre lieu pour dormir.

Pour notre premier bivouac, nous prenons soin de nous installer loin des chemins de randonnée comme nous l’indique la législation.

1/1

Concernant notre alimentation lors de nos jours en bivouac, nous avons toutes opté pour des repas Bjorg en sachet. De par la cuisson en deux minutes, cela nous a permis de ne pas utiliser trop de gaz (nous avions emporté 1kg). Néanmoins, il vous faudra de l’eau pour que votre plat prenne forme, hélas, ici cette dernière ne coule pas en abondance.

Pour voir le matériel de June lors des road-trip, c’est par ici.

Jour 2

Aujourd’hui est un grand jour ! Nous fêtons les 4 ans de ma formidable dog-trotteuse, June.

Cette première nuit de bivouac s’est plutôt bien passée. Bon, j’avoue avoir eu du mal à trouver le sommeil ! Dormir seule dans une si grande tente, au beau milieu des montagnes avec pour simple compagnie, une chienne complètement endormie. Je vous rassure, nous étions toutes les quatre dans le même cas.

Nous avions prévu de randonner dans le coin sans retourner à la voiture mais manquant d’eau et trouvant nos sacs trop chargés nous sommes parties de bon matin, direction le Col de l’Arc pour une deuxième nuit en bivouac.

Sur le chemin, nous avons eu la bonne surprise de croiser des vaches.

Elles ne se préoccupent ni des chiens, ni des humains. Faites attention à ne pas les déranger.

Note importante : Nous avons choisi nos randonnées de telle sorte à ne pas croiser de patous. Ces chiens de montagne peuvent parfois se montrer agressifs s’ils sentent leurs troupeaux en danger.

dog-trotteuse-vercors.JPG

Allez, un petit break à l’auberge des Allières et c’est reparti !

​Note importante : Le refuge refuse que vous remplissiez vos gourdes avec l’eau du robinet. Deux options s’offrent alors à vous : l’eau de l’abreuvoir (votre gourde est filtrante) ou l’achat d’une bouteille. Bon ok, j’avoue m’être tout de même servie aux toilettes.

Nous voilà donc retournées à la voiture. C’est après un « bon » repas et le déchargement des sacs que nous sommes parties pour une deuxième journée d’aventure.

​Note importante : Comme nous bivouaquons, nous n’avons pas respecté les randonnées indiquées à la lettre. L’application VisoRando nous a permis de trouver le point de départ de tous nos parcours.

pause-rando-chien.JPG

Randonner au Pré du Four avec son chien

Dénivelé : 820m

temps-randonnée-chien.png

Durée : 5h00

Parking : Pré du Four

Aujourd’hui, c’est 17kms que nous avons parcourus. Les sacs sont moins lourds : heureusement !

Nous croisons quelques randonneurs mais le lieu n’est pas bondé du tout. Ça fait un bien fou.

Pour les plus téméraires, il est possible de faire du parapente.

Notre deuxième lieu de bivouac était splendide. Perdu au milieu des montagnes, nous nous sommes réveillées en entendant les cloches des vaches… sympa, non ?

1/1

Jour 3 : Villard de Lans – La Grande Moucherolle

Fini le bivouac ! Cette nuit-là, nous avons retrouvé le confort d’un lit, d’une douche et d’un bon repas en procédant à la location d’un airb&b au cœur du domaine skiable de la grande moucherolle.

Au programme : randonnée, baignade au lac et dégustation de glaces.

Je conseille cet endroit aux passionnés de trek et de randonnée. Passer une journée au cœur de ce petit paradis, c’est malheureusement trop peu.

Randonner au lac du Pré avec son chien

Facilement accessible depuis la gare d’arrivée de la télécabine Cote 2000

parking-randonnée-chien.png

L’accès au lac peut également se faire depuis les Glovettes (45 minutes de marche)

1/1

Après une première expérience en télécabine où les chiens sont autorisés sans souci, nous avons profité de notre arrivée au lac du Pré pour nous baigner. L’eau était fraiche, ça fait du bien !

Quelques heures plus tard, nous sommes ensuite allées prendre une glace dans un petit bistrot, situé au pied de la télécabine. Les chiens sont acceptés partout : un régal.